Deo optimo, max. uni et trino, Virgini Deiparae, et S. Lucae, orthodoxorum medicorum patrono. Quaestio medica quodlibetariis disputationibus manè discutienda, in scholis medicorum, die jovis decimâ-quartâ novembris 1726. M. Francisco Mery, doctore medico, praeside. An innuptis mulieribus summa vitae brevior?..

Contenu

Métadonnées de contenu

Titre

Deo optimo, max. uni et trino, Virgini Deiparae, et S. Lucae, orthodoxorum medicorum patrono. Quaestio medica quodlibetariis disputationibus manè discutienda, in scholis medicorum, die jovis decimâ-quartâ novembris 1726. M. Francisco Mery, doctore medico, praeside. An innuptis mulieribus summa vitae brevior?..
Autre titre : Quaestio medica an innuptis mulieribus summa vitae brevior?

Source

Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, cote : HJR 4= 64. Pièce 10

Auteur

Frémont, Désiré-Claude. Doctorant

Date

Type

Editeur

Lottin, Philippe-Nicolas (1685-1751). Imprimeur

Contributeur

Méry, François. Directeur de thèse
Collège Louis-le-Grand (1762-1793 ; Paris). Ancien possesseur

Format et exemplaire

4 p. in-4
Note ms.: "Cette thèse fut supprimée par ordre de la Cour et ne fut point soutenue"
Dans un recueil dont la première pièce porte les cachets du collège Louis-le-Grand et de la bibl. du Prytanée, à Paris

Lieu et siècle d'édition

Langue

lat

Identifiant

ark:/15733/x4n

Droits

Collections

Frémont, Désiré-Claude. Doctorant ., «  An innuptis mulieribus summa vitae brevior?. », Bibliothèque Numérique de la Sorbonne, consulté le 22 mai 2022, https://nubis.univ-paris1.fr/ark:/15733/x4n