Sir Kenelm Digby (1603-1665), bibliophile et membre de la République des Lettres

 

Sir Kenelm Digby (1603-1665), philosophe et diplomate anglais, se trouve, entre 1630 et 1660, au centre d’un vaste réseau de la République des Lettres européenne. Infatigable voyageur, il s'illustre particulièrement comme un passeur d’idées entre la France et l’Angleterre. Esprit inclassable, il offre une synthèse originale des idées philosophiques, scientifiques et religieuses de son temps, dans le sillage des révolutions intellectuelles et scientifiques contemporaines.

Longtemps boudé par l'histoire de la philosophie, sans doute parce qu'il n'élabore pas de système philosophique, il témoigne d'un moment particulier de la philosophie européenne, marqué par le syncrétisme et la tentative de synthétiser les apports des nouvelles philosophies : sa pensée est ainsi marquée autant par son intérêt pour les thèses d'Aristote ou de Paracelse que par la nouvelle faveur dont jouissent l'atomisme, le mécanisme, l'essor des mathématiques et surtout le cartésianisme.

Cette exposition virtuelle met à l’honneur ce passeur d’idées et de livres, dont la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne conserve une partie des collections qu’il avait amassées à Paris.

Portrait de Kenelm Digby, gravé d'après un tableau d'anton Van Dyck, ESTAMPES 67. Pièce 4.