Passer au contenu principal
NuBIS

Sillonner la France

 

Une cartographie des voyages notés dans le Carnet [16] de Vidal de la Blache.

Le territoire français dans sa totalité ou dans ses composantes régionales a été continûment l’objet d’attention et de réflexion de Vidal. Le projet éditorial du Tableau de la géographie de la France, qui a débuté dès 1888, a systématisé sans doute son programme. Mais même après la publication, en 1903, Vidal y reste fidèle d’autant que les années d’avant-guerre, la Belle époque, sont des années de mutations techniques, économiques et politiques. Il note « la France de demain ». Le maillage ferroviaire est renforcé à partir du programme Freycinet (loi du 17 juillet 1879 projetant 181 lignes). Ainsi s’ouvrent de nouvelles contrées. En considérant la totalité des carnets, on constate qu’il a vraiment sillonné la France, utilisant des lignes nouvelles qui aujourd’hui ont souvent disparu.

 

Ainsi, il se rend dans les Ardennes, suit la voie ferrée dans la vallée de la Meuse, descend du train et monte à pied vers le plateau. Ces notes serviront à la rédaction de la séquence ardennaise du Tableau de la géographie de la France.

Carnet [13] prise de vue 32. Dans le plateau ardennais, les méandres de la rivière fixent les villes.
La France. Tableau géographique, (1908), planche 13. "Types de villes dans l'Ardenne".

 

Nous le retrouvons également au Pays  basque, parcourant donc « en tous sens ce pays de France en notant du S. au N., de l’E. à l’O. les variétés, les nuances infinies dont il se compose. », comme il le disait aussi dans son Introduction au Tableau.

Carnet [14] prise de vue 39. Au Pays basque, une montagne habitée. Sur la page de droite, un paysage de Cambo.
Panorama pris depuis le Haut - Cambo. Auguste Léon, Archives de la Planète, musée départemental Albert Kahn.