Dieu, la nation, la loi, le roi, l'an mil sept cent quatre-vingt-onze, le treiziême jour du mois de juillet. En présence des députés de l'Assemblée nationale, du Directoire du département et du corps municipal René Binet, ancien recteur et professeur de rhétorique au collège du Plessis, faisant les fonctions de recteur l'université de Paris assemblée dans la salle des écoles extérieures de Sorbonne, pour la distribution solemnelle des prix fondés en son sein, provenant, °1 d'un legs de Louis le Gendre, chanoine et sous-chantre de l'Eglise de Paris, appliqué à cette destination, du consentement des héritiers, par arret du 8 mars 1746 °2. D'une donation de Charles Coffin, ancien recteur de l'université et principal du collége de Dormans-Beauvais °3. D'un legs de Bernard Collot, chanoine-honoraire de l'Eglise de Paris, et ancien professeur emérite de l'université, cette dernière fondation pareillement confirmée par arret du 29 mai 1758 après avoir entendu la harangue prononcée par Louis de La Court, professeur de rhetorique au collége du Cardinal-Le-Moine proclame dans l'ordre suivant les athlètes qui ont mérité les couronnes, ou qui en ont approché

Source

Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, cote : U 3= 6. Pièce 46

Titre

Dieu, la nation, la loi, le roi, l'an mil sept cent quatre-vingt-onze, le treiziême jour du mois de juillet. En présence des députés de l'Assemblée nationale, du Directoire du département et du corps municipal René Binet, ancien recteur et professeur de rhétorique au collège du Plessis, faisant les fonctions de recteur l'université de Paris assemblée dans la salle des écoles extérieures de Sorbonne, pour la distribution solemnelle des prix fondés en son sein, provenant, °1 d'un legs de Louis le Gendre, chanoine et sous-chantre de l'Eglise de Paris, appliqué à cette destination, du consentement des héritiers, par arret du 8 mars 1746 °2. D'une donation de Charles Coffin, ancien recteur de l'université et principal du collége de Dormans-Beauvais °3. D'un legs de Bernard Collot, chanoine-honoraire de l'Eglise de Paris, et ancien professeur emérite de l'université, cette dernière fondation pareillement confirmée par arret du 29 mai 1758 après avoir entendu la harangue prononcée par Louis de La Court, professeur de rhetorique au collége du Cardinal-Le-Moine proclame dans l'ordre suivant les athlètes qui ont mérité les couronnes, ou qui en ont approché
Autre titre : Palmarès du concours général. 1791

Date

18..

Lieu et siècle d’édition

Paris (FR)
19e s.

Format et exemplaire

[12] p. in-fol
Dans un recueil de 48 pièces imprimées ou manuscrites

Description

Copie du texte publié à Paris, chez Antoine Seguy-Thiboust, en 1791
Palmarès du concours général pour l'année 1791

Type

Langue

fre

Droits

[icône Etalab] Licence ouverte Etalab

Identifiant

Social Bookmarking

Embarquez-moi !

Copiez le code ci-dessous dans votre page web :